post

Albatros Gin Tonic

Si, au XVIIIe siècle, l’expression « gin craze » désignait en Angleterre la frénésie alcoolique dont souffrait le pays, une nouvelle « folie du gin » semble avoir saisi les amateurs de spiritueux et de cocktails, qui avaient longtemps délaissé cet alcool blanc aromatisé au genièvre.
Après avoir été confiné dans l’imagerie vieillotte d’une boisson de Reine Mère, le gin se décline aujourd’hui en des milliers de marques (6 000 dans le monde), jouant de l’impressionnante palette aromatique permise par cette appellation. Ce renouveau, le gin le doit bien sûr à son abondante utilisation dans les cocktails.
Albatros de « Mazzetti » est l’un des gins italiens les plus célèbres. Venez le goûter avec le fantastique Gin Tonic de GustosaMente!

post

Paccheri di Gragnano

« Paccheri de Gragnano » au ragoût de viande « Chianina » cuit au vin Chianti, fromage blanc de buffle, pecorino toscan et huile au « friarielli ».

Qu’est-ce que le paccheri ?
Le paccheri est une forme de grosse pâte appartenant à la catégorie des pâtes sèches et courtes. Elle mesure environ 4,6 cm de long pour une épaisseur d’environ 1,20 mm et un diamètre de 2,8 cm en moyenne. La forme du paccheri est un peu similaire à celle des rigatoni mais la différence réside dans la longueur et le diamètre de la pâte en question. 

Origine et découverte du paccheri
L’histoire raconte que les paccheri sont nés dans deux régions italiennes, la Campane et la Calabre. Ces deux régions italiennes se disputent toujours jusqu’à aujourd’hui ce titre, mais rien d’officiel n’a été tranché. 
Chez les Napolitains, le paccheri est aussi appelé « paccare » qui signifie « gifle » en français. Cette appellation viendrait du fait que le paccheri est doté d’une consistance assez grosse et assez lourde, un peu comme une bonne gifle ! Le paccheri aurait été conçu pour contenir au moins 4 ails de la taille d’un clou de girofle chacun. Dans la tradition italienne, l’ail est un ingrédient important pour relever les plats. 

post

Les Fêtes de fin d’année

Les Fêtes de fin d’année… un moment de partage en famille ou entre amis.
Venez profiter des festivités gastronomiques que notre Chef Daniele Giannuzzi vous a concoctées. Des mets savoureux à déguster dans une ambiance chaleureuse et festive.

Du samedi 8 Décembre au samedi 29 Décembre 2018 (ouvert le 25 décembre).

Menu des Fêtes | 4 services € 55,00
Sélection de vins italiens | 4 verres € 25,00 (pas obligatoire)

Amuse bouche
Vin: Prosecco Mionetto
_
Gambas au prosecco et grains de grenade, velouté de fenouil, chou frisé agrémenté d’un « pesto » de pignons de pin
Vin: Greco di Tufo “Cavalier Pepe”
_
« Tortellone » farcis à la truffe, agrémenté d’une sauce au vin rouge, sabayon aux oeufs de cailles et chips de sauge
Vin: Chianti classico “Chianti dei Colli Senesi”
_
Magret de canard, foie gras, épinards en sauce Madeira
Vin: Barbera d’Asti Altea
_
Bavarois au nougat, accompagné d’un pain de Noël et de fruits rouges
Vin: Passito Hekate

post

Un apéro à l’italienne!

Si l’Italie est bien connue pour ses vins, elle détient également une solide réputation pour ses cocktails. Avec sa grande variété de spiritueux, il y en a assurément pour tous les goûts: du sucré et rayonnant Limoncello, en passant par l’amer Campari, l’Aperol ou l’indétrônable liqueur d’amande.

NEGRONI
Inventé à Florence en 1919, au Café Casoni où se rassemblaient les aristocrates, le Negroni tient son nom du comte du même nom qui recherchait un apéritif plus «corsé» que le classique Americano, très populaire à l’époque. Il ravira les papilles à la recherche de saveurs amères.

APEROL SPRITZ
Lorsque le soleil se couche sur Venise, les tables des terrasses sont tout à coup envahies par ce cocktail frais et pétillant, aux saveurs d’agrumes. Le Spritz con Aperol est adoré des Vénitiens et des touristes.

AMARETTO SOUR
Apprécié pour sa saveur aigre-douce, l’Amaretto Sour se distingue par des notes d’amande bien présentes. Très populaires, les sours appartiennent à l’une des plus vieilles familles de cocktails originaux: ils ont fait leur apparition dans le premier livre dédié aux cocktails, publié en 1862.

BELLINI
Le cocktail Bellini a vu le jour en 1948, au Harry’s Bar de Venise. Le fils du propriétaire, Arrigo Cipriani, l’a nommé ainsi en référence à sa couleur rose­-orangé, que l’on retrouve sur les toiles de Giovanni Bellini, peintre de la Renaissance.

AMERICANO
Inventé en Italie en 1861 par Gaspare Campari, l’Americano connaît le début de sa gloire pendant la prohibition, alors que les Américains découvrent le Campari servi en apéritif. Mais il est trop amer à leur goût. Les barmans italiens ont donc masqué l’amertume en accompagnant le cocktail de vermouth rouge. Ils lui donnèrent le nom d’Americano.

NEGRONI SBAGLIATO
Le Negroni Sbagliato ou simplement « mal Cocktail » est né dans les années 60 dans le bar historique « Bar Basso », tenu par le Barman Mirko Stocchetto.
Dans les années ’90 est devenu un apéritif établi et surprenant.

Avant de lever vos verres, demandez l’avis de GustosaMente!