post

Risotto Carnaroli

Risotto « Carnaroli » aux « perlage de Franciacorta » et poivre rose, crème avec un tartare de pommes vertes, crevettes échaudées et choux de thym sauvage.

La Franciacorta est une région de Lombardie (nord de l’Italie) au Sud du Lac Iseo dans la région de Brescia. Son nom dérive de Curtes francae, nom donné aux communautés de moines bénédictins français venues s’installer dans la région. Cette région est une des plus vieilles régions d’Italie de production de vins pétillants. Ceux-ci subissent une double fermentation et un affinage de 2 ans, ce qui en fait des vins au coût de production relativement cher en comparaison d’autres vins pétillants Italiens. Ils sont constitués d’assemblage de chardonnay et de pinot, et se dérivent en général sous différentes typologies, Brut (80 % chardonnay, 20 % pinot blanc), Rosé (75 % chardonnay, 25 % pinot noir), Sateen (50 % chardonnay, 50 % pinot blanc).

 

post

Orecchiette

« Orecchiette » fait maison avec espadon, aubergine, olives concassées, tomates Pachino, amandes siciliennes et basilic.

Les recettes des Pouilles

Les orecchiette sont des pâtes alimentaires en forme de petites oreilles — oreille se dit orecchio en italien — originaires de la région des Pouilles. Le blé, l’huile, les légumes et le poisson sont les ingrédients principaux de la cuisine des Pouilles, à la fois simple et riche en saveurs. Forte d’une tradition liée à la farine de blé dur, cette région offre une grande variété de pâtes, y compris les orecchiette, et des produits de boulangerie : les friselle, le célèbre pain d’Altamura, les taralli, faits de pâte à pain non levée, ou encore les panzerotti (des chaussons de pâte à pizza farcis). Sauf rares exceptions – comme les bombette de bœuf – la cuisine des Pouilles privilégie la viande blanche. Avec 800 km de côtes et un patrimoine culturel et gastronomique si riche, on comprend la fierté des habitants de Bari, le chef-lieu des Pouilles, quand ils disent « Si la ville de Paris était baignée par la mer, ce serait une petite Bari ».

post

Paccheri di Gragnano

« Pacchero de Gragnano » farci à la ricotta au lait de vache, champignons truffés et extrait de thym, sauce tomate « San Marzano » et fondue légère de « Taleggio d.o.p »

Pasta di Gragnano est une pâte alimentaire disposant de l’Indication géographique protégée, à base de semoule de blé dur, produite à Gragnano dans la province de Naples.

Grâce à des méthodes de fabrication traditionnelle, la pasta di Gragnano est, aujourd’hui, mondialement1appréciée notamment des gourmets : elle doit essentiellement sa réputation à l’utilisation de tréfileuses en bronze qui confèrent à la pâte sa rugosité et porosité caractéristique (parfaitement adaptée aux sauces) ainsi qu’à un long séchage, autrefois, réalisé en plein air, sur des clayettes en bois.

La gamme de pâtes produites par les artisans de Gragnano est diverse et comprend les « classiques » tels les spaghetti, fusilli, macaroni, paccheri…, et autres moins connues et plus typiques comme les calamarata, caccavella, sole di Capri et stelle

Bordée par la Mer Tyrrhénienne, la Campanie fait partie des régions italiennes les plus touristiques, surtout connue pour les trésors architecturaux et archéologiques de Naples et de Pompéi, et pour la beauté de ses paysages. Elle est en effet la terre du Vésuve, de la côte amalfitaine et le l’île de Capri. En ce qui concerne la gastronomie, il suffit de dire que la pizza, le plat italien le plus célèbre au monde, est née dans les rues de Naples. La vraie pizza, la pizza napolitaine, doit en effet respecter plusieurs critères: elle est fine aux bords hauts et ne comprend que deux recettes, la margherita et la marinara. La Campanie est aussi la patrie de la mozzarella de bufflonne et, comme toutes les régions partagées entre terre et mer, on y trouve aussi bien des plats à base de poisson qu’issus de son riche terroir. Côté boisson, elle est aussi connue pour le limoncello (liqueur de citron).

post

Salade de poulpe

Salade tiède de poulpe cuite à basse température au thé vert, artichauts sardes, tomates séchées au soleil, pommes de terre, champignons « cantarelli » et oignons marinés « Bisceglie ».

L’été, les jours de fête, la salade de poulpe vient ouvrir tout en légèreté le bal des repas. Quand on pense au poulpe, on imagine toute de suite l’horizon bleu, immense, de la méditerranée, le vent tiède (chaud), un déjeuner simple. En effet cet invertébré aux mille tentacules (j’exagère un peu) est indissociable de la cuisine du sud (pas qu’italienne, il suffit de penser à l’Espagne ou à la Grèce par exemple). D’ailleurs le mot poulpe vient du grec et signifie plusieurs pieds.

post

Tiramisu

L’un des desserts les plus populaires en Italie est le tiramisu. Il est originaire de Vénétie, et l’une de ses couches est composée de boudoirs imbibés de café. Le nom de cette douceur provient de l’expression italienne « tirami su », qui signifie « prends-moi ».

Le tiramisù est un dessert dont les origines sont incertaines. Le Piémont, la Toscane et la Vénétie revendiquent l’invention de cette recette. De plus, plusieurs légendes sont liées à l’histoire du tiramisu, y compris celle concernant ses pouvoirs aphrodisiaques.

En effet, selon la version officielle, le tiramisù était servi dans le restaurant « El Toulà », dans la ville de Treviso, en Vénétie. En raison de son emplacement, juste à côté d’une maison close, ce restaurant était la destination privilégiée de nombreux clients désirant « se restaurer ». D’où le nom du dessert (« tiramisù » qui en français signifie « remonte-moi », dans le sens de se remettre, se rétablir). Les toscans, eux, disent avoir inventé le tiramisù à l’occasion de la visite de Cosme de Médicis dans la ville de Sienne.

A l’époque, le tiramisù avait été appelé « soupe du duc », et ce fut sous ce nom que Cosme de Médicis l’aurait exporté d’abord à Florence, et puis dans le reste d’Italie. En revanche, selon les piémontais, l’invention du tiramisu remonterait à l’époque de Camillo Benso, comte de Cavour, lors de sa tentative d’unification de l’Italie.

post

Sapori d’Italia

La gastronomie italienne est appréciée partout dans le monde et il existe d’innombrables versions locales de plats typiques italiens. Qu’est ce qui vous vient à l’esprit quand vous pensez à une recette italienne ? Pizza, pâtes, lasagnes, risotto ? Eh bien, détrompez-vous. La cuisine italienne est bien plus riche que ça !
Il y a plusieurs régions en Italie, et chacune a sa propre cuisine traditionnelle; la nourriture que vous trouvez à Rome est totalement différente de celle traditionnellement cuisinée à Florence. Laissez-vous guider à travers un véritable itinéraire gastronomique, pour découvrir toutes « mille saveurs » de la plus célèbre cuisine méditerranéenne du monde.